MOOCs du CNFPT sur France Université Numérique

MOOC  CNFPTLe Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) est un établissement public paritaire déconcentré. Il est chargé de construire et délivrer les formations obligatoires à destination des agents des collectivités territoriales : les formations d’intégration, les formations de professionnalisation, les formations réglementées, adaptées aux exigences et contraintes de certains métiers.

Le CNFPT conçoit et dispense également des formations qui, non obligatoires pour l’agent, lui permettent d’être acteur de sa promotion : les formations de perfectionnement, les formations diplômantes ou certifiantes, les préparations aux concours et examens professionnels de la fonction publique territoriale.

Par ailleurs, le CNFPT organise plusieurs concours de la fonction publique territoriale : administrateur territorial, conservateur du patrimoine, conservateur des bibliothèques, ingénieur en chef. Il propose également un accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE) et organise la reconnaissance de l’équivalence des diplômes (RED).

Le CNFPT publie également des cours ouverts en ligne (MOOC)
Liens vers les cours MOOC du CNFPT sur France Université Numérique (FUN) :
 

MESSAGES DE SOUTIEN

Bonjour à toutes et à tous,

Au nom du syndicat FO Toulouse Métropole, je souhaiterais vous apporter tout notre soutien et toute notre amitié dans ces moments que nous savons difficiles tant pour vous que pour l’ensemble des agents de vos Collectivités.

Nous vous savons pleinement mobilisés, malgré la douleur et peut-être la colère, au service tant des agents que des niçois.

Nous voulions, par ce petit mot, vous faire part de notre solidarité.

Avec toute notre amitié syndicaliste.

L’équipe FO Toulouse Métropole

Nicolas REFUTIN
Secrétaire Général FO TOULOUSE METROPOLE

Bonjour
Les Territoriaux de Picardie pensent à vous et vous soutiennent dans les épreuves auxquelles vous êtes confrontés.

Jean Pierre CARON

In-FO CADRES

Logo FO Terrotoriaux

Le numéro 2 d’IN-FO CADRES est disponible en ligne.

 

La lettre aux cadres du 2e trimestre 2016 aborde

  • la réforme du cadre d’emploi des ingénieurs territoriaux ainsi que
  • la réforme des régions et ses conséquences pour les collectivités et pour les agents territoriaux

 


N° 2 Avril – Mai – Juin 2016 In-FO CADRES Fédération des personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

Voici le numéro 2 d’IN-FO CADRES que nous proposons à votre regard. Les retours appréciés nous ont grandement incités à poursuivre dans cette voie, sachant que vous saurez bien nous témoigner vos remarques et vos propositions si d’aventure vous jugiez nos écrits éloignés de la réalité du terrain. Notre objectif : faire en sorte que tous les cadres FO territoriaux (mais aussi les autres) se reconnaissent, s’expriment et se (nous) rejoignent pour renforcer et consolider l’organisation sur toutes les questions qui ont trait à l’exercice de fonctions d’encadrement et permettre de construire et forger une politique conforme à vos attentes tout en respectant les engagements qui fondent notre existence. L’actualité faisant loi, nous avons volontairement choisi de traiter de la réforme de la filière ingénieurs qui a subi de profonds bouleversements et qui doit interroger plus d’un ; quand bien même ce sujet a déjà fait l’objet d’une publication dans la lettre aux syndicats.

Il s’agit en l’occurrence d’un « digest » d’un sujet encore complexe, mais que nous pourrons traiter sur du plus long terme par un développement circonstancié. Pour nos futurs travaux et en fonction des retours que vous nous adresserez, nous aborderons les schémas de mutualisation, les SDCI schémas départementaux de coopération intercommunale… mais nous sommes ouverts à toutes propositions ou suggestions de la part de nos lecteurs… Dans cette période fertile en mutations en tous genres, nous ne serons certes pas en panne de sujets à traiter… Pour le sommaire de ce numéro, outre la réforme des ingénieurs, nous aborderons celle des régions et les impacts sur les agents, en sus des collectivités territoriales, vous pourrez apprécier et tenter de digérer un sujet bien abscons pour nombre d’entre nous… Bonne lecture à toutes et à tous…

DERNIÈRE MINUTE : REFORME DES INGÉNIEURS INFORMATION «DISPOSITIONS TRANSITOIRES»

DERNIÈRE MINUTE : REFORME DES INGÉNIEURS INFORMATION «DISPOSITIONS TRANSITOIRES»

L’article 34 du décret statutaire des ingénieurs (2006-201 du 26 février 2016) dispose que : «Les tableaux d’avancement au grade d’ingénieur principal établis au titre de l’année où est prononcée l’intégration dans le présent cadre d’emplois, demeurent valables jusqu’au 31 décembre de ladite année, au titre du cadre d’emplois d’intégration, au grade d’ingénieur principal. Les fonctionnaires promus… sont classés dans le présent cadre d’emplois en tenant compte de la situation qui aurait été la leur s’ils n’avaient cessé d’appartenir à leur ancien cadre d’emplois jusqu’à la date de leur promotion, puis promus dans les grades d’avancement…. et enfin reclassés à cette même date… » Même démarche pour l’application de l’article 26 du décret statutaire des ingénieurs en chef (2006-200 du 26 février 2016). Ainsi, au titre de l’année 2016, les collectivités peuvent encore établir des tableaux d’avancement en faisant poursuivre fictivement les agents sur leur ancien grade, en les promouvant selon l’ancien statut, puis, en les reclassant dans les nouveaux grades issus du nouveau statut. S’agissant de la nomination des lauréats du concours d’ingénieur en chef, l’article 25 du décret 2016-200 précise que les lauréats des concours organisés dans le cadre d’emplois régi par le décret 90-126 du 9 février 1990 peuvent être nommés stagiaires dans le cadre d’emplois des Ingénieurs en chef. Ainsi les fonctionnaires qui ont débuté leur stage le poursuivent dans le cadre d’emplois au grade d’Ingénieur en chef.

Communiqué confédéral : « Loi Travail » : une loi entachée de son caractère anti-démocratique

Tile-FO-2014FO dénonce l’adoption de la loi Travail par le recours, une nouvelle fois, à l’article 49.3 de la constitution permettant de passer outre le débat et le vote de l’assemblée nationale.

FO estime, qui plus est, que le contexte lié aux attentats et le débat en cours au parlement sur la prolongation de l’état d’urgence auraient dû amener le gouvernement, par souci de respect démocratique, à suspendre le processus d’adoption de ce projet qui bouleverse l’architecture de la négociation collective établie de longue date – en supprimant notamment le principe de faveur instauré par le Front populaire en 1936, et qui comporte des dispositions portant atteinte aux droits des salariés en matière de salaire, de licenciement ou encore de médecine du travail.

FO affirme que ce projet de loi est et demeurera entaché de son caractère antidémocratique.

Il a ainsi été présenté par le gouvernement en violation de l’article 1 du code du travail l’obligeant à soumettre un tel projet à une concertation et à une éventuelle négociation des interlocuteurs sociaux.

Il aura fallu aussi que les confédérations syndicales interviennent pour que la liberté de manifester soit respectée.

Alors que ce conflit dure depuis le mois d’avril, le gouvernement est resté systématiquement sourd à plusieurs propositions faites par FO qui pouvaient permettre « une sortie par le haut ».

Seule la très forte mobilisation, qui a vu des centaines de milliers de salariés manifester à plusieurs reprises au cours de ces derniers mois malgré le contexte lié aux attentats et à l’état d’urgence, a contraint le gouvernement à quelques reculs.

FO réaffirme en conséquence sa détermination à combattre ce projet afin de rétablir les droits de la négociation collective et le sens du progrès social.

Paris, le 20 juillet 2016

http://www.force-ouvriere.fr/

MERCI

Logo VDN NoirMERCI à l’ensemble de nos collègues qui ont eu à intervenir depuis le 14 juillet.

Nous sommes fiers de représenter des fonctionnaires territoriaux sérieux, courageux et engagés dans leurs missions de service public.

Nous voulons leur faire savoir tout le respect qui est le nôtre à leurs égards.

Vous avez donné du sens à votre engagement.

Vous avez honoré votre ville.

Nous voulons saluer l’effort considérable réalisé par les fonctionnaires dans la discrétion et la réserve que nécessite la situation.

Nous espérons que la population et les médias ancreront dans leur esprit et leur cœur ce qu’est un fonctionnaire.

Nous espérons qu’ils ne l’oublieront jamais.

Nous remercions le Monsieur le Maire de Nice, le Président de la Métropole, le DGS,  tous les DGA et Directeurs qui ont mis en œuvre tous les moyens nécessaires au soutien et à l’accompagnement des fonctionnaires engagés lors de cette terrible épreuve.

Nous savons que tout ce qui était humainement possible a été fait et nous le saluons.

Nous présentons à toutes les personnes touchées nos sentiments amis les plus doux.

Nous sommes là, à notre place, n’hésitez pas à nous solliciter si vous en ressentez le besoin.

email : Syndicat FO (VDN / MNCA / CCAS Nice)

téléphone : 04 97 13 25 61 / 04 89 98 14 53 / 04 97 13 25 61 /04 97 13 25 60

6 Rue Raoul Bosio 2eme étage 06000 Nice

Nice Promenade des Anglais